Xbox One SC’est une petite révolution que prépare actuellement Microsoft. Via une offre baptisée Xbox Game Pass, La firme de Redmond va en effet proposer au printemps, c’est à dire dans quelques semaines à peine, une offre d’abonnement donnant accès à tout un catalogue de jeux pour ses Xbox One et Xbox 360. Son prix ? 9,99 euros par mois.

Aujourd’hui disponible auprès de quelques heureux élus, avec un catalogue de « seulement » une vingtaine de jeux, cette offre comportera à terme près de 100 jeux qu’il sera possible de télécharger à tout moment. Les jeux téléchargés, disponibles donc en mode hors-ligne, pourront être utilisés pendant 30 jours consécutifs. Au delà de cette période, il sera nécessaire de se connecter au service à nouveau. Et à l’instar du Playstation Now, si vous vous désabonnez du service, les jeux téléchargés ne seront plus disponibles.

Le Netflix du jeu-vidéo

Jusqu’à présent, il existait déjà des offres de Sony (Playstation Now) ou Nvidia (GeForce Now) mais il n’était possible que de streamer lesdits jeux. Ici, le catalogue sera renouvelé chaque mois et Microsoft compte proposer à la fois des titres récents et plus anciens. Nous pouvons citer entre autres « Halo 5 : Guardians » (Microsoft Studios), « Saints Row IV Re-Elected » (Deep Silver), « NBA 2K16 » (2K Games), « Mad Max » (Warner Bros Interactive Entertainment Inc), « LEGO Batman » (Warner Bors Games), « Mega Man Legacy Collection » (Capcom), « Terraria » (505 Games), « Payday 2 » (505 Games), « Gears of War : Ultimate Edition » (Microsoft Studios), « SoulCalibur II » (Namco Bandai) et « Tekken Tag 2 » (Namco Bandai).

Reste à savoir si cette offre sera aussi populaire que les offres de consultation de vidéos en illimité à la Netflix et si elle donnera des idées à d’autres acteurs du marché dont Nintendo qui avec le succès récent de sa Switch pourrait proposer des contenus Premium dans le cadre de sa future offre d’abonnement annuelle. Mais pour s’inspirer du Xbox Game Pass, il faudrait déjà que son catalogue se développe…

LAISSER UN COMMENTAIRE